Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Welcome!

Hello, je suis Campanita. Juste un petit blog pour partager mes petits gribouillages ainsi que mes impressions sur le monde...

***

Vous pouvez emprunter les images de mes peintures et dessins, mais veuillez me créditer si vous le faites.


Vous cherchez un article en particulier? Par ici!


...ou par-là!

Voyons ce qui se raconte dans la jouebosphère...

Word of God

"I'm a geek. I'm a writer. I spent all of my time in my childhood obsessing about Sherlock Holmes and Doctor Who. I was alone, I was an outsider — what do you expect? I was that bullied kid at the back of the class weeping for loneliness. I don't think, generally speaking, people become writers because they were the really good, really cool, attractive kid in class. I'll be honest. This is our revenge for people who were much better looking and more popular than us. I was a bit like that, I suppose."

Steven Moffat

"De longues recherches m'ont menée à ce constat. : l'aliment théologal, c'est le chocolat. Je pourrais multiplier les preuves scientifiques, à commencer par la théobromine, qu'il est seul à contenir et dont l'étymologie est criante. Mais j'aurais un peu l'impression d'insulter le chocolat. Sa divinité me semble précéder les apologétiques. Ne suffit-il pas d'avoir en bouche du très bon chocolat non seulement pour croire en Dieu, mais aussi pour se sentir en sa présence ? Dieu, ce n'est pas le chocolat, c'est la rencontre entre le chocolat et un palais capable de l'apprécier."

Amélie Nothomb in Biographie de la faim


Doctor Who : 12 Doctors, 12 Short Stories

À l’occasion des cinquante ans de la série en 2013 ont été publiées 11 nouvelles, une par Docteur, chacune écrite par un auteur britannique connu pour son travail en littérature jeunesse. En 2013, je ne les ai pas lues, essentiellement parce que je suis trop pourrie parce que ce n’était pas facile de se les procurer. Quoi qu’il en soit, j’ai finalement bien fait d’attendre. Ayant fait une escale (obligatoire) à la Doctor Who Experience lors de mes vacances en Grande-Bretagne, j’ai eu la joie de pouvoir m’offrir la compilation agrémentée d’une douzième nouvelle sortie entretemps et bien entendu consacrée à Peter Capaldi. Je me suis aussi offert deux tournevis soniques, deux posters et un sweat-shirt, mais cela vous intéressera moins, c’est juste que je veux montrer à quel point je suis whovian et fière de l’être.

Ayant peu à dire sur ces 12 nouvelles (mes critiques des romans DW n’étant déjà pas très longues en général) j’ai décidé de les présenter sous forme d’un top-12 (selon mes goûts, il va sans dire). Je n’ai par contre jamais rien lu d’autre de ces auteurs, même si je connais Artemis Fowl de nom et que j’ai vu l’adaptation de Coraline (ainsi que les deux épisodes écrits par Neil Gaiman).

Les couvertures minimalistes et sans titre sont aussi très chouettes.

 

  12 - Tip of the Tongue

  Auteur : Patrick Ness

  Docteur : Five

  Compagnon(s) : Nyssa of Traken

  Si les aventures mettant peu en scène le Docteur et les compagnons ne sont pas forcément déplaisantes, il est un peu bizarre que ça soit le cas dans le cadre d'une nouvelle supposée mettre en valeur notre Seigneur du Temps préféré dans chacune de ses incarnations. Five et Nyssa sont ici peu présents et auraient pu être remplacés par n'importe quel duo Docteur/compagnon. Si les deux véritables protagonistes de ce récit ne sont pas loupés, on regrette de ne pas avoir assez vu les vrais héros de la série. Aussi, le scénario à base d'engins démoniaques qui balancent des vérités pas toujours agréables ne comportait pas selon moi de menace suffisamment... euh menaçante?

11 - A Big Hand for the Doctor  

Auteur : Eoin Colfer   

Docteur : One   

Compagnon(s) : Susan Foreman  

Je ne suis pas très fan du premier Docteur et mon avis ne changera pas aujourd'hui. Nous sommes à Londres au 19eS, l'histoire se situe avant le tout premier épisode de la série, et il y a des pirates de l'espace (et une référence à James Barrie). Malgré tout, ça na pas suffit à m'accrocher. Et j'ai de plus en plus de mal à me figurer Susan en Time Lady (fait hélas rendu canonique par The Name of the Doctor), si seulement on avait eu Ian et Barbara et non cette empotée!

   

  10 - Spear of Destiny

  Auteur : Marcus Sedgwick

  Docteur : Three

  Compagnon(s) : Jo Grant

 Une arme mystérieuse, le Docteur qui cambriole un musée et une escale chez les Vickings (avec genèse de la mythologie nordique en prime, rien que ça!). Aventure sympathique mais oubliable. À noter que je l'ai lue durant mes vacances et qu'à ce moment-là j'étais  en train de faire la file gargantuesque pour entrer au Tussaud. Le passage où le Docteur conduit Bessie dans les dédales de Londres était une drôle d'expérience.

9 - Something Borrowed  

Auteur : Richelle Meade  

Docteur : Six   

Compagnon(s) : Peri Brown  

 Un ami du Docteur va se marier sur une planète façon Las Vegas dont les habitants ont des cheveux de toutes les couleurs (vous êtes sûrs que ce n'était pas juste une convention sur les mangas avec plein de cosplays?), mais la mariée est chelou...Autant je trouve le Docteur bien interprété, c'est à dire arrogant tout en restant attachant, et c'est une bonne chose pour ce pauvre Six encore trop souvent méprisé. Autant je suis ravie d'avoir vu mise en scène la Rani en guise de méchante (bien campée également). Autant l'intrigue est un peu tiède. Autant Peri a encore manqué une occasion de redorer son blason (bah pour le coup, elle est IC elle aussi): exactement comme dans la série, elle sert à que dalle, se plaint à propos de futilités et réussit à se faire kidnapper d'une façon particulièrement bête. Et pour couronner le tout, on se la tape en tant que narratrice. Mais bon, je n'ai pas passé un mauvais moment de lecture.

  8 - Spore

  Auteur : Alex Scarrow

  Docteur : Eight

  Compagnon(s) : (Evelyn Chan)

 L'auteur à un nom qui fait Dalek. À part ça, les romans sur ce Docteur sont foison et ma foi, j'ai bien envie de les découvrir s'ils sont de même facture que cette nouvelle. Nous sommes dans la partie du top où je trouve le scénario cool sans être extraordinaire: une épidémie étrange en plein désert du Nevada, une entité extraterrestre qui semble bouffer tout sur son passage telle le blob mais dotée d'une intelligence (au fonctionnement particulier s'il en est).


7 - The Beast of Babylon  

Auteur : Charlie Higson   

Docteur : Nine   

Compagnon(s) : (Ali)  

À vrai dire, l'intrigue en elle-même avec Babylone n'est pas mémorable mais ce n'est pas ce qui est intéressant ici. Cette aventure se déroule dans l'épisode 1 de la nouvelle série, Rose: mais si, vous savez, quand le TARDIS disparait puis réapparaît trois secondes après juste à la fin! Vous pensiez qu'il avait fait quoi, le Doc? Une partie de Tétris? Que nenni, il a encore une fois sauvé l'univers, en compagnie d'Ali, une compagne assez particulière...mais je n'en dis pas plus, si ce n'est que l'auteur a su tirer parti de son  format. Il aurait été impossible d'exploiter ce twist dans un épisode de la série. 

  6 - Nothing O'Clock

  Auteur : Neil Gaiman

  Docteur : Eleven

  Compagnon(s) : Amy Pond

  Neil Gaiman a déjà écrit pour ce Docteur, et j'ai oui-dire qu'en général il écrivait bien. Il ne pouvait donc pas faire du mauvais boulot. Insérée dans la saison 5, cette aventure nous propose un méchant complexe ennemi des Seigneurs du Temps, des gens avec des masques et un jeu sur les peurs enfantines (que c'est moffatesque, j'adore!)


5 - The Mistery of the Haunted Cottage  

Auteur : Derek Landy   

Docteur : Ten   

Compagnon(s) : Martha Jones  

 Une intrigue qui semble avoir pris The Mind Robber comme référence, mais qui ne se contente pas d'en faire un remake sauce New Who. Je n'ai pas vraiment été surprise par la révélation finale, mais disons que je suis comme Ten face à Agatha Christie: peu importe, ça reste une bonne histoire. Moi qui n'ai jamais pu saquer Le Club des 5 (parce que petite ma mère m'obligeait à lire la Bibliothèque Verte/Rose, heureusement que j'ai découvert Road Dahl et JKR après) j'apprécie beaucoup. Tout comme j'apprécie de voir Martha en forme.


  4 - Lights Out

  Auteur : Holly Black

  Docteur : Twelve

  Compagnon(s) : (51)

  Tout comme The Beast of Babylon, la nouvelle nouvelle exploite le format littéraire pour offrir une intrigue dont le dénouement aurait été moins percutant à l'écran. D'autant plus que l'histoire, narrée par le compagnon du jour surnommé 51, est au présent et non au passé simple, ce qui donne l'impression de tout comprendre en même temps que lui (et encore, je n'étais même pas sûre au début si c'était «lui» ou «elle»). Tout se déroule une fois de plus à l'intérieur d'un épisode de la série, à savoir quand le Docteur s'en va quérir un café pour Clara. Ce qui sonne drôle quand on sait qu'il est connu pour préférer cette boisson au thé, ce qui ne fait pas très british. Et 51 se décrit lui-même comme un caféinomane particulièrement accro, lui et le Docteur ne pouvaient que s'entendre. Mais alors qu'ils font la file pour recevoir le précieux élixir, les lumières s’éteignent et se rallument sans arrêt. Après chaque coupure, un cadavre apparaît. Le principe est simple et efficace, et l'intérêt est encore une fois dans le traitement.


3 - Nameless City  

Auteur : Michael Scott   

Docteur : Two   

Compagnon(s) : Jamie McCrimmon  

 Lorsque Jamie McCrimmon amène au Docteur un livre mystérieux, celui-ci réalise rapidement le  danger contenu dans ses pages (c'est le Necronomicon, excusez du peu!). Le livre transporte le TARDIS vers une ville de verre terrifiante sur un monde lointain, où de vieux ennemis  ont l'intention de se venger du Seigneur du Temps. Je n'ai pas deviné tout de suite qui était Thascalos, mais quand je l'ai fait j'étais aux anges!

  2 - The Roots of Evil

  Auteur : Philip Reeve

  Docteur : Four

  Compagnon(s) : Leela

  Leela la sauvageonne étant en mal d'arbres, le Docteur lui programme une destination qui devrait lui plaire: une civilisation entière vivant dans un arbre géant, un Heligan. Mais très vite, les ennuis commencent: les autochtones vivent dans la croyance que Docteur est leur Diable (ce qui n'est pas sans rappeler The Face of Evil, tiens) en raison d'un sale coup qu'il aurait fait...ou ferait...ou irait avait fait...rahhh, notre conjugaison n'est pas du tout adaptée pour exprimer les actions de gens qui voyagent dans le temps! Sans compter le fait que l'Heligan semble doté d'un estomac et d'un cerveau, et de spores amovibles qui attaquent. Ça ferait un sympathique donjon dans Zelda.


1 - The Ripple Effect  

Auteur : Malorie Blackman  

Docteur : Seven   

Compagnon(s) : Ace 

Et ma nouvelle préférée de la douzaine est consacrée à un Docteur qui n'est pas du tout mon favori. Un Docteur dont les qualités seront remises en question quand il fait montre de fermeture d'esprit face à des Daleks  devenus bienveillants. Si on le comprend et qu'on se doute qu'il a raison (surtout quand on sait comment et pourquoi ils ont été créés à la base), cela fait toujours du bien de voir le grand Seigneur du Temps se faire remettre à sa place par la première venue. Il est toujours bon de casser le mythe et de lui mettre le nez dans son arrogance morale. Première venue avec qui Ace sympathisera très vite, comme à son habitude, elle devient copine avec tous les personnages féminins secondaires qu'elle croise (ce qui lui a valu la théorie d'être une lesbienne, mais c'est une autre histoire).


 
Sommaire Whoniverse

Ecrit par Campanita, le Jeudi 3 Septembre 2015, 10:47 dans la rubrique "Critiques bouquins".