Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Welcome!

Hello, je suis Campanita. Juste un petit blog pour partager mes petits gribouillages ainsi que mes impressions sur le monde...

***

Vous pouvez emprunter les images de mes peintures et dessins, mais veuillez me créditer si vous le faites.


Vous cherchez un article en particulier? Par ici!


...ou par-là!

Voyons ce qui se raconte dans la jouebosphère...

Word of God

"I'm a geek. I'm a writer. I spent all of my time in my childhood obsessing about Sherlock Holmes and Doctor Who. I was alone, I was an outsider — what do you expect? I was that bullied kid at the back of the class weeping for loneliness. I don't think, generally speaking, people become writers because they were the really good, really cool, attractive kid in class. I'll be honest. This is our revenge for people who were much better looking and more popular than us. I was a bit like that, I suppose."

Steven Moffat

"De longues recherches m'ont menée à ce constat. : l'aliment théologal, c'est le chocolat. Je pourrais multiplier les preuves scientifiques, à commencer par la théobromine, qu'il est seul à contenir et dont l'étymologie est criante. Mais j'aurais un peu l'impression d'insulter le chocolat. Sa divinité me semble précéder les apologétiques. Ne suffit-il pas d'avoir en bouche du très bon chocolat non seulement pour croire en Dieu, mais aussi pour se sentir en sa présence ? Dieu, ce n'est pas le chocolat, c'est la rencontre entre le chocolat et un palais capable de l'apprécier."

Amélie Nothomb in Biographie de la faim


Doctor Who : The Way throught de Woods/ À travers bois
--> de Una McCormack


Aux abord de la paisible petite ville de Foxton se dresse Swallow Woods, une forêt qui, comme son nom le suggère, «avale» les visiteurs imprudents. Depuis une époque antédiluvienne, on évite d'y mettre ne fusse qu'un orteil. À raison, car les nombreuses personnes qui y ont pénétré n'ont sont jamais ressorties. On raconte que ces bois seraient peuplés de monstres...Quand Laura Brown et puis Vicky Caine disparaissent à leur tour, l'inspecteur Galloway est chargé de l'enquête. Non natif du coin, il ne comprend pas l'attitude méfiante et superstitieuse des habitants de Foxton, et juge que tout cela n'est qu'une vieille histoire pour effrayer les enfants. L'aide d'un hurluberlu armé d'un tournevis ne sera pas de trop!

Voilà sans doute mon roman Doctor Who préféré pour l'instant (ce qui ne veut peut-être pas dire grand chose puisqu'il s'agit seulement de mon quatrième...). Una McCormack possède un style très agréable qui aide à plonger irrémédiablement dans l'histoire. Les points forts sont l'ambiance très bien posée et gérée, et les personnages, fidèles pour les habituels, et intéressants et attachants pour les inédits de l'épisode (quoi qu'Emily était un poil une pipelette agaçante).

Les scénaristes de la série aiment à jouer sur les peurs, souvent des peurs primaires. L'idée des Vashta Nerada par exemple, joue sur la peur de l'obscurité. Sans parler de toutes les «moffateries» qui exploitent les craintes enfantines. Ici, l'auteur est partie d'une idée semblable: se perdre dans les bois. Rien que le titre et le résumé rappellent la chanson Promenons-nous dans les bois, et sur la couverture figure un loup (même si en l’occurrence ce n'est pas le bon canidé). De là à faire le rapprochement avec les contes de fées, il n y a qu'un pas. Le roman me fait également penser aux épisodes Doctor-light (comme Blink) car le Docteur est peu présent (du moins pendant une bonne partie), le point de vue est réglé sur les personnages secondaires qui rencontrent chacun un membre de la Team Tardis qui en sait plus long que lui sur l'affaire.

Après, la résolutions est un peu simple et les thèmes abordés sont un peu du réchauffé (le coup du vaisseau vivant qui tout à coup décide de faire ce qu'il veut...) mais il n'y a pas de méchant en fin de compte.

Et accusez-moi de trop jouer à Zelda si vous le voulez, mais le passage où Vicky décrit ses déboires pour retrouver son chemin m'a fait penser: «Elle est dans les Bois Perdus-euh!»


Sommaire Whoniverse

Ecrit par Campanita, le Mardi 16 Avril 2013, 10:51 dans la rubrique "Critiques bouquins".