Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Welcome!

Hello, je suis Campanita. Juste un petit blog pour partager mes petits gribouillages ainsi que mes impressions sur le monde...

***

Vous pouvez emprunter les images de mes peintures et dessins, mais veuillez me créditer si vous le faites.


Vous cherchez un article en particulier? Par ici!


...ou par-là!

Voyons ce qui se raconte dans la jouebosphère...

Word of God

"I'm a geek. I'm a writer. I spent all of my time in my childhood obsessing about Sherlock Holmes and Doctor Who. I was alone, I was an outsider — what do you expect? I was that bullied kid at the back of the class weeping for loneliness. I don't think, generally speaking, people become writers because they were the really good, really cool, attractive kid in class. I'll be honest. This is our revenge for people who were much better looking and more popular than us. I was a bit like that, I suppose."

Steven Moffat

"De longues recherches m'ont menée à ce constat. : l'aliment théologal, c'est le chocolat. Je pourrais multiplier les preuves scientifiques, à commencer par la théobromine, qu'il est seul à contenir et dont l'étymologie est criante. Mais j'aurais un peu l'impression d'insulter le chocolat. Sa divinité me semble précéder les apologétiques. Ne suffit-il pas d'avoir en bouche du très bon chocolat non seulement pour croire en Dieu, mais aussi pour se sentir en sa présence ? Dieu, ce n'est pas le chocolat, c'est la rencontre entre le chocolat et un palais capable de l'apprécier."

Amélie Nothomb in Biographie de la faim


K-9 and Company
--> to Sarah Jane Smith, from the Doctor




Voici le tout premier spin-off de Doctor Who historiquement parlant (1981), spin-off destiné à amener les plus jeunes vers la série-mère (c'est amusant, ça, quand on sait qu'au départ, DW était une série familiale qui s'était fixé pour but d'éduquer à propos de la science, de l'espace, du futur et de l'Histoire, et que ça s'est progressivement mué en SF plus adulte et plus déjantée par après). K-9 and Company n'a cependant pas eu le succès escompté et ne dépassera jamais le stade de l'épisode pilote (intituA Girl's Best Friend). Ce que je comprend. Parce que c'était so boooooooring!

Malgré tout, cela fait partie du canon (chronologiquement, ça se déroule entre le dernier épisode de Tom Baker et le premier de Peter Davison).
Il se trouve que les deux protagonistes principaux, K-9 (voix de John Leeson) et Sarah Jane Smith (interprétée par Elisabeth Sladen), n'ont jamais voyagé ensemble avec le Docteur (même s'il s'agissait de la même incarnation du personnage, à savoir Four). On pourrait dès lors se demander pourquoi ils sont fourrés ensembles dans certains épisodes de DW, comme The Five Doctors, ou plus récemment School Reunion. Eh bien, K-9 and Company fournit l'explication. Et c'est bien là sa seule utilité dans la continuité du Whoniverse.

Mais quel est le problème au fond? A vrai dire, la réussite d'un spin-off de DW repose sur sa capacité à pouvoir se passer du personnage du Docteur (au pire, en le faisant intervenir dans des épisodes isolés et perçus comme étant de petits cadeaux pour les fans, comme ce fut le cas par deux fois dans Sarah Jane Adventures).

Prenons Torchwood, le dérivé le plus connu. Bien que de qualité inégale, pour ne pas dire douteuse (surtout dans les deux premières saisons), Torchwood a un certain succès, et ce sans qu'on ait besoin de faire intervenir le Docteur, parce que la série parvient à exister sans lui. Même Captain Libertin Omnisexuel de l'Espace Jack Harkness, qui doit beaucoup à DW pour ce qu'il est, parvient à porter la série sur ses épaules et la rendre intéressante tout seul comme un grand, sans aide gallifreyenne. Il y a même des fans de Torchwood qui n'ont jamais regardé DW et n'ont pas envie d'essayer (mais généralement ils finissent par le faire parce qu'on leur force la main).


K-9 and Company n'y parvient malheureusement pas. Le seul instant où j'ai ressenti de l'excitation, c'est quand Sarah Jane ouvre la boîte contenant K-9 et qu'elle apprend que c'est le Docteur qui le lui a envoyé (et même qu'on entend une version light du générique de DW alors que son regard s'illumine).



Et donc, après un générique d'un kitsch eighties prononcé, tout commence avec une scène de...messe satanique? En tous cas, il y a de drôles d'énergumènes qui font des rituels de magie noire avec des masques de chèvre. Cool. Ça semble en effet tout à fait approprié pour introduire les mômes à l'univers de DW.


La Secte des Biquettes.

Ensuite, nous retrouvons Sarah Jane Smith, l'intrépide journaliste, qui rend visite à sa tante Lavinia (parfois évoquée dans DW mais jamais vue).  Arrivée à la maison de sa tante, elle est accueillie par une amie de celle-ci qui lui explique que tatie est partie faire une conférence scientifique (dans quelle branche? mystère) en Amérique, et même si c'est Noël, elle s'en fiche. Sarah  Jane va donc chercher à la gare Brendan (Ian Sears), le pupille de sa tante. A leur retour, ils découvrent  une grande caisse à l'attention de Sarah Jane, caisse qui l'attendait là depuis des années. Ils l'ouvrent et trouvent K-9 Mark III le clébard-robot, cadeau du Doc envoyé par la poste (sans doute pour se faire pardonner de l'avoir abandonnée à Aberdeen).

Mais
Sarah est toujours préoccupée par l'absence mystérieuse de sa tantine et se rend en ville pour interroger les habitants.  Elle apprend qu'on parle de sorcellerie dans les canards locaux, et que Lavinia s'est fait des ennemis en raison des lettres acidulées qu'elle envoie régulièrement aux rédacteurs sur ce sujet. Brendan reste sur place pour faire mumuse avec K-9, lui faisant analyser de la terre du jardin. Lorsqu'il se fait attaquer. Ses agresseurs, George Tracey et son fils, Peter, sont mis en fuite par K-9 qui parvient à en immobiliser un momentanément avec son laser.



George Tracey est en fait le jardinier de Lavinia, et en revenant le lendemain matin, il se dispute avec Brendan.  Il décide alors de le faire kidnapper par les sorciers satanistes pour faire un sacrifice humain.

Pendant ce temps-là, Sarah se met à lire des bouquins sur la sorcellerie, et avec K-9, elle met au point un plan pour sauver Brendan, après avoir prévenu les flics (qui ne la croyaient pas, et en plus, elle ne pouvait pas parler de K-9, un chien-robot venu du futur offert par son ami alien, c'est un peu suspect).

Finalement, ils parviennent à mettre hors d'état de nuire la Secte des Biquettes, K-9 en tirant des lasers, Sarah Jane en exécutant des prises qu'elle doit avoir apprises au cours d'auto-défense ou un truc dans le genre. Comme à la fin d'un épisode de Scooby-Doo, elle démasque la prêtresse en chef et découvre qu'il s'agissait depuis le début de l'amie de sa tante.  Brendan est sain et sauf, les policiers arrêtent les vilains sorciers, et tout le monde fête Noël. Lavinia téléphone à Sarah Jane durant le réveillon, et on apprend qu'en fait, elle n'était pas en danger comme on nous le suggérait, qu'il s'agissait juste d'un malentendu. K-9 essaie de chanter We Wish You a Merry Christmas. Fin

Ce qui ressort de tout ça, c'est que finalement K-9 and Company est une sorte de brouillon pour Sarah Jane Adventures, qui sans être la série du siècle tient parfaitement la route et est un spin-off de DW enfantin et satisfaisant, en faisant intervenir les deux mêmes protagonistes.



K-9 se méfie de l'horrible nain de jardin...

Sommaire Whoniverse
Ecrit par Campanita, le Dimanche 6 Janvier 2013, 21:26 dans la rubrique "Critiques séries".