Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Welcome!

Hello, je suis Campanita. Juste un petit blog pour partager mes petits gribouillages ainsi que mes impressions sur le monde...

***

Vous pouvez emprunter les images de mes peintures et dessins, mais veuillez me créditer si vous le faites.


Vous cherchez un article en particulier? Par ici!


...ou par-là!

Voyons ce qui se raconte dans la jouebosphère...

Word of God

"I'm a geek. I'm a writer. I spent all of my time in my childhood obsessing about Sherlock Holmes and Doctor Who. I was alone, I was an outsider — what do you expect? I was that bullied kid at the back of the class weeping for loneliness. I don't think, generally speaking, people become writers because they were the really good, really cool, attractive kid in class. I'll be honest. This is our revenge for people who were much better looking and more popular than us. I was a bit like that, I suppose."

Steven Moffat

"De longues recherches m'ont menée à ce constat. : l'aliment théologal, c'est le chocolat. Je pourrais multiplier les preuves scientifiques, à commencer par la théobromine, qu'il est seul à contenir et dont l'étymologie est criante. Mais j'aurais un peu l'impression d'insulter le chocolat. Sa divinité me semble précéder les apologétiques. Ne suffit-il pas d'avoir en bouche du très bon chocolat non seulement pour croire en Dieu, mais aussi pour se sentir en sa présence ? Dieu, ce n'est pas le chocolat, c'est la rencontre entre le chocolat et un palais capable de l'apprécier."

Amélie Nothomb in Biographie de la faim


Doctor Who : Jon Pertwee Era
--> «I reversed the polarity of the neutron flow!»



En 1970, Doctor Who connaît deux grands changements. Tout d’abord, la couleur arrive à l’écran (enfin, pas toujours), et ensuite, une nouvelle fois, le personnage principal se régénère. Mais la formule reste la même et c’est reparti pour de nouvelles aventures avec des aliens!

Sous l’ère du troisième Doc font leur apparition Autons/Conscience Nestene, Sontariens, Siluriens et Sea Devils. Ansi que le Maître, Némésis du Docteur, et Oméga, Seigneur du Temps légendaire et à peu près égal à Rassilon. Bien que la liste d'antagonistes compte également des scientifiques humains obtus jouant les apprentis sorciers. Mais puisqu'on parle du Maître, sa relation avec le Docteur semble bien moins haineuse que dans la nouvelle série, tous deux se retrouvant souvent à devoir collaborer pour faire face à la menace du moment (même si le Maître essaie invariablement d'entuber son congénère une fois le problème réglé).

Son prédécesseur ayant été banni sur Terre par les autres Seigneurs du Temps et forcé de se régénérer, les premiers épisodes se déroulent sur notre petite planète bleue (ce qui a tendance à le rendre parfois grognon), où le Docteur travaille pour UNIT jusqu’à la fin de son exil (la raison officieuse, c'était de couper dans le budget). Il y retrouve le Brigadier Lethbridge-Steward et y rencontre Liz Shaw, Jo Grant et Sarah Jane Smith.


Classe, chic, suave, dandy, Three revêt des costumes élégants avec jabot et manches en dentelle, des smokings en velours, des foulards, des nœuds papillons (il faudra attendre Eleven pour revoir le Docteur y prendre goût), des gants en cuir, et parfois même des capes de magicien. C’est un technophile et un homme d’action (un petit côté James Bond extra-terrestre ^^) qui n’aime pas prendre les armes (ce qui fait qu'il apprécie moyennement les méthodes de UNIT), mais qui pratique  une espèce d’art martial appelé «aïkido/karaté vénusien». On peut dire que c’est le premier Docteur à pouvoir combattre physiquement. Il n’est pas foncièrement belliqueux, mais autoritaire.

Three aime les gadgets, mais également les véhicules, comme la célèbre Bessie, une voiture jaune canari pétant portant une plaque immatriculée «WHO 1» (extrêmement subtile, je sais).

Dans sa dernière saison, il fait l’acquisition d’un autre véhicule qui, dans une poignée d’épisodes, sera pour lui ce que la Batmobile est à Batman. Il n’a jamais été dit dans la série qu’il s’agissait de la Whomobile, mais en dehors de l’écran, Jon Pertwee lui-même y réfère par ce nom. Voilà qui donne un petit côté «comic» au personnage. Le design de cet engin est d’un futurisme kitsch prononcé, évidemment.


Mais Jon, il aime les bolides, c’est d’ailleurs pourquoi les scénaristes n’ont pas hésité à inclure pas mal de scènes de conduite, pour la grande joie de notre alien à roulettes.

Ce Docteur a également marqué la culture geek avec une phrase culte : «J’inverse la polarité du flux de neutrons!», un bel exemple de technobabble. Une dernière chose à savoir sur le troisième Docteur est qu’il chante sous la douche et qu’il a un tatouage.


Mon avis sur ce Docteur:

Je l'aime bien, il est classe, il est gentleman, c'est un homme d'action avec qui ça déménage. Néanmoins, il lui manque un je-ne-sais-quoi, comme le grain de folie que possède son successeur.

Mon avis sur les compagnons :

Brigadier Lethbridge-Stewart (Nicholas Courtney). C'est un peu comme si, les Time Lords ayant exilé le Docteur sur Terre, le Brigadier avait été désigné comme son baby-sitter avec pour mission de l'envoyer puni au coin à chaque bêtise. C'est assez drôle de voir Three râler parce qu'il est privé de TARDIS et qu'en réponse le Brig l'engueule à chaque fois qu'il n'en fait qu'à sa tête.


Dr Elisabeth «Liz» Shaw, conseillère scientifique travaillant pour UNIT, d'abord sceptique concernant ces histoires d'extra-terrestres, changera vite d'avis en rencontrant le Docteur. Ce dernier ne pouvant utiliser son TARDIS que rarement (et en désobéissant au Brigadier), Miss Shaw n'y mettra même jamais un orteil. Féministe et neuronée, elle est capable de comprendre le Docteur sur des sujets scientifiques assez pointus, mais est néanmoins souvent priée de «laisser faire les hommes». Grrr...



Josephine «Jo» Grant (Katy Manning, une actrice notamment connue pour...) qui fit une apparition dans SJA. Jeune-fille engagée par le Brigadier pour assister le Docteur et remplacer Liz, elle se démarque nettement de celle-ci en étant plus jeune et moins diplômée. Le Docteur n'est au départ pas très chaud à l'idée d'une compagne sans grandes qualifications, mais s'attache rapidement à elle, devenant une figure paternelle. Malgré son côté «jolie poupée blonde naïve», j'aime bien Jo pour la fraîcheur qu'elle apporte à la série. De plus, elle n'est pas complètement incompétente, tout de même, elle peut faire du karaté, crocheter des serrures, comprendre le grec ancien ou piloter un hélicoptère!


Sarah Jane Smith (Elisabeth Sladen). Je fais partie de la génération qui a découvert Doctor Who grâce à la nouvelle série, par conséquent, Sarah Jane est LA compagne que j’avais hâte de découvrir dans la série classique, puisque j’avais déjà fait sa connaissance dans les quelques épisodes de la nouvelle, ainsi que dans son spin-off. Autant dire que j’étais très curieuse de la voir à l’œuvre avec le troisième Docteur dans les années 70 et que j’avais peur d’être déçue, surtout que d’après les dires de l’actrice, son rôle se cantonnait un peu à dire «Oui, Docteur, bien Docteur.» Eh ben, finalement, ce n’est pas l’impression qu’elle m’a laissée à l’issue de cette saison avec Three. Si pas mal de compagnes pourraient être qualifiées de «damoiselles en détresse», je ne trouve pas que Sarah Jane en fasse partie. Dès son premier épisode, elle se montre curieuse, vive d’esprit, pas exagérément effrayée, et elle prend des initiatives. Je ne sais pas si j’irai jusqu’à dire que c’est mon compagnon préféré et qu’elle mérite amplement son succès, mais elle est attachante, c’est certain.


Sergeant John Benton (John Levene). Tout comme Mike Yates ci-dessous, Benton est parfois perçu plus comme un compagnon du Brigadier que du Docteur lui-même. C'est un des membres de UNIT les plus connus, il avait déjà fait une brève apparition avec Patrick Troughton. Basiquement, Benton est un type loyal sur qui on peut compter.





Mike Yates (Richard Franklin), un autre membre de UNIT, pour qui le laboratoire du Docteur sert avant tout à faire du cacao. Il est quelque peu attiré par Jo.






Mes épisodes préférés avec le troisième Docteur:

Spearhead from Space (s07 ép01)


Le Docteur est retrouvé inconscient au pied de son TARDIS en pleine cambrousse. Non loin de là, quelques météorites suspectes s'écrasent. Le Brig et Miss Shaw devront subir un Time Lord fraîchement régénéré, ainsi que les Autons.

Inferno (s07 ép04)

Dans une dimension parralèle, le Brig n'a pas de moustache, mais un cache-œil!

A force de faire des expériences avec le TARDIS au sein de UNIT, le Docteur se retrouve dans une dimension parallèle, et les versions alternatives de Liz et du Brig ne sont pas très sympas (en fait, ce sont des faschos). Alors qu'il pourrait les aider à résoudre un gros problème. Car à faire mumuse avec la planète, on finit par la détruire. Bon, c'est la Terre parallèle, mais ce n'est quand même pas très drôle.

Terror of the Autons (s08 ép01)

Awesome villain spotted!

Le Master! Le Master! Le Master!

Hum...oui bon, on se calme. Donc, première apparition du meilleur antagoniste de la série (pas que je trouve les autres nuls, mais le Maître, il est particulier), joué par Roger Delgado, sa première incarnation à l'écran (j'insiste sur ce point, car ce n'est très probablement pas son premier corps, je pense même que c'est son treizième). J'aime assez le jeu de Roger Delgado, même si pas autant que celui de John Simm.  Il nous donne un Maître aussi classieux que le Docteur, mais avec une pointe de vilenie en plus. Dans la série classique, ce personnage est notamment connu pour ses capacités d'hypnose, qu'il emploiera plusieurs fois durant ses (nombreuses) apparitions (en fait, c'est dans la période Pertwee qu'on l'a plus vu jusqu'à présent).

Concernant cet épisode: alors que le Docteur découvre que le Brigadier lui a assigné une nouvelle assistante (Jo), un autre Seigneur du Temps vient lui annoncer que le Maître a débarqué sur Terre pour embêter son monde, comme d'habitude. D'autre part, on apprend qu'un fragment de météorite renfermant la conscience Nestene a été volé au National Space Museum...

The Mind of Evil (s08 ép02)

Le Docteur, le Brig et Jo  se rendent dans un  pénitencier où  la machine révolutionnaire du Pr Keller exécute une démonstration: il s'agit d'un procédé qui annihile les mauvaises pensées de l'esprit des gens, et on espère ainsi rendre les criminels inoffensifs. Mais évidemment, ça capote, et il semblerait que quelque chose d'extra-terrestre soit enfermé dans l'engin infernal, quelques choses qui utilise la peur de ses victimes pour les torturer. Et puis, le fameux Keller, serait-ce...

The Claws of Axos (s08 ép03)


Leur vaisseau, en fait, c'est un womb level \o/

The Sea Devils (s09 ép03)


Le Docteur et Jo Grant sont envoyés rendre visite au Maître, prisonnier dans un quartier de haute sécurité au bord de mer. Mais ce qui les intrigue, ce sont les disparitions mystérieuses de navires...En tous cas, le Maître aime bien regarder des émissions pour enfants en bas âge (déjà que dans le New Who, en le voit regarder les Télétubbies, ici, il regarde un truc avec des marionnettes bizarres).

The Three Doctors (s10 ép01)

"So, you're my replacements? A dandy and a clown!"

Rhhhôôô, One! Gâcher un si beau combo de nœuds pap!

A noter que le premier Docteur n'est que peu présent (et via écran interposé), c'est Two et Three qui se partagent l'affaire. Sinon, on rend visite à Oméga dans son monde d'anti-matière situé dans un trou noir, sans oublier la flûte de Tchekov. Il n'y a que dans Doctor Who qu'on voit des trucs comme ça...

Carnival of Monsters (s10 ép02)

Même le sixième Docteur n'oserait pas s'habiller comme ça...

Vorg et Shirna, deux hurluberlus nippés comme des sapins de Noël, débarquent sur Inter Minor et se présentent comme étant des artistes amuseurs. Ils possèdent un Miniscope, un objet qui rétrécit les gens et leur environnement et leur fait répéter les mêmes actions dans une boucle temporelle. A savoir, les Miniscopes sont interdits par les Seigneurs du Temps, ce serait vraiment pas de bol pour Vorg et Shirna si l'un d'entre eux matérialisait son TARDIS dans le leur et ne goûtait pas entièrement le sel de leur petit numéro...

Planet of the Daleks (s10 ép04)


Encore ces fichus Daleks! Mais cette fois, on retrouve aussi ces blondinets de Thals, l'autre espèce de Skaro.

The Time Warrior (s11 ép01)


Les épisodes se déroulant au Moyen-âge (que ça soit sur Terre ou sur une autre planète où on a droit à un équivalent de cette époque, en tous cas, le même type de société) ne m’ont jamais enthousiasmée. Mais bon, ici, on a à la fois la première apparition de Sarah Jane et des Sontariens, tout comme la première mention de Gallifrey depuis la création de la série. Et c’est assez excitant.

Planet of Spider (s11 ép04)


Le Docteur se retrouve de nouveau sur Metebellis III, cette fois avec Sarah Jane, et une bonne vingtaine de grosses araignées, dont une, the Great One, qui n’a rien à envier à Aragog. Comme beaucoup de finals de Docteurs, c’est fait en beauté, et si ce n’était parce que Tom Baker m’intriguait particulièrement, j’aurais été déçue de ne plus voir Jon Pertwee.

Article précédent/suivant sur Doctor Who

Sommaire Whoniverse
Ecrit par Campanita, le Mardi 14 Août 2012, 20:58 dans la rubrique "Critiques séries".


Commentaires :

  serrurier paris
23-09-13
à 11:39

Lol pas mal, j'aime bien le fait qu'elle puisse crocheter des serrures et tout faire... Des fois on se demande comment on peut regarder ça et puis au final c'est pas si mal lol. Sacrée Josephine Jo Grant :p